Rots, Rendez-vous 44

ROTS, RENDEZ-VOUS 44

Sans 25

COORDINATRICE

Benedicte Mourgeon

CONTACT

accrots.rv44@gmail.com

 

GROUPE DE PILOTAGE

Anne-Marie Lemouton

Max Planchon

Isabelle Le Roux

Alain Delhommeau

Bénédicte Mougeon

Delphine Doyennel

Patricia Leullier

 

Return to rots

Création d’un groupe de travail en vue de pérenniser les actions du relais de la mémoire.

 

 

Rappel historique

 

1979/1980 : Création de la stèle du 46ème sur la demande d’un ancien combattant anglais Peter Gardner.

 

1993 : Création d'une association dans le but d’animer le village.

Pour éviter de créer de nouvelles structures, elle s’intègre à l'ASLR et prendra le nom de Cocktail Culture. Dès sa création le Maire de l'époque (Henri Vauvrecy) demande à ses adhérents d'organiser les festivités du 50ème anniversaire de la libération de Rots, c'est le commencement de la pleine participation de Cocktail Culture à toutes les manifestations commémoratives de la libération de Rots.

 

 

1994 : Commémoration du 50ème avec élévation de la stèle des Canadiens. Participation conjointe de la mairie, de l’école et de Cocktail Culture

 

1995 Rots devient commune d’Europe

 

1999 : Commémoration du 55ème (Mairie, école et Cocktail Culture).

 

 

2004 : Commémoration du 60ème avec grande dynamique des trois acteurs (mairie, école et cocktail culture), création de l’Arbre de l’Avenir, du Relais de la Mémoire en tant que fil conducteur ayant comme objectifs une rencontre des jeunes tous les 5ans et un point d’orgue en 2044 au cimetière américain de Colleville, participation d’écoles anglaise, canadienne, américaine et allemande pendant environ une semaine, et venue des vétérans canadiens et anglais.

 

2007 : Une délégation d’habitants des familles d’accueil de 2004 est invitée au Canada.

 

 

2009 : Commémoration du 65ème : Premier rendez-vous du Relais de la mémoire, commémoration du 65e, avec venue des écoles étrangères et retour de certains jeunes venus en 2004

 

2014 : Deuxième rendez-vous du Relais de la mémoire, commémoration du 70ème avec de nouvelles écoles étrangères, retour de certains jeunes venus en 2004 et 2009. Keith Taylor, fils de vétéran maintenant décédé, décide de coucher dans un livre les détails de la bataille de Rots avant que les derniers témoins ne disparaissent.

 

2015 : juin, retour de 3 vétérans à Rots pour le 71ème. Inauguration à la stèle d'un pupitre portant un poème sur la bataille de Rots à l'écriture duquel Ivor Turner a participé.

Septembre : venue des derniers vétérans du 46ème afin de leur remettre solennellement la Légion d’Honneur. Signature d’une charte entre la mairie et l'école afin d’essayer de pérenniser l’engagement de l’école dans le processus du Relais de la mémoire.

 

Novembre: Visite d’autres enfants de l’école canadienne du Yukon pour 24h avec commémorations et déjeuner en commun préparé par des habitants.

 

 

Fin 2015 : apparition de la problématique.

 

La Problématique :

Dsc04483 1

  • Les canadiens de l’école du Yukon (lycéens) veulent revenir, dans le courant du printemps 2017
    • Les enfants de vétérans prennent pleinement conscience du rôle de leurs pères et souhaitent venir « comprendre »
    • Les contacts avec les étrangers intéressés par le sujet se font de manière éparpillée, de personne à personne, sans coordination
    • Le directeur de l’école va partir à la retraite
    • La loi NOTRE provoque l’évolution du village et de l’intercommunalité avec des conséquences encore inconnues sur les commémorations à venir (notamment financières)
    • Les mentalités évoluent au fur et à mesure de l’éloignement de la guerre
    • …..
    • => Comment faire perdurer notre reconnaissance du sacrifice de ceux qui nous ont permis d’être libres ? Comment garder l’implication de tous, y compris des plus jeunes et des étrangers déjà venus ? Comment répondre aux besoins des enfants de vétérans ? Comment avoir à tout moment les informations nécessaires pour de nouvelles actions ? Comment être réactifs face à de nouvelles demandes et être disponibles pour la préparation des futures commémorations?
    • Comment être visibles de tous et centraliser en un contact clairement identifié de l’extérieur les différentes demandes qui peuvent apparaître concernant la transmission du souvenir de la libération, l’histoire de la bataille de Rots, l’hommage aux libérateurs, le Relais de la mémoire ? Et comment prendre en charge ces demandes en mobilisant les acteurs et les moyens nécessaires et/ou relayer les demandes/questions vers les interlocuteurs adéquats ?