Marie Gilleron

Centre François Baclesse

Catherine Besnier, Vice-Présidente de Cocktail Culture vous propose les informations suivantes.

Communication qui provient de MME Marie Gilleron.

bonjour à tous,

comme vous le savez certainement, je me bats contre un cancer depuis maintenant un an. Ma maladie m'a obligée à faire une pause dans ma vie professionnelle (je travaille à l'Espace Jean Vilar). Je ne peux cependant pas rester les bras croisés. C'est pour cela que j'organise (avec l'E.R.I du Centre François Baclesse et la Compagnie Max et Maurice) un évènement pour soulever des fonds pour les soins de support de l'hôpital. Cet évènement s'appelle C'est ma tournée - les arts solidaires. Il consiste en 3 représentations de La Quincaillerie Lamoureux les 11.12 et 13 juin ainsi qu'une vente aux enchères d’œuvres plastiques le 14 juin  à 15h

L'intégralité de la billetterie ainsi que des ventes sera reversée pour ces soins.

Alors si vous aussi vous souhaitez participer au bien-être des patients, prenez vos places et faites circuler le texte suivant à tous vos contacts (vous trouvrez également en pièce jointe un petit texte de présentation).

 

Merci d'avance

 

Marie Gilleron

 

 

C'est ma tournée - les arts solidaires

présente

La Quincaillerie Lamoureux - Cie Max et Maurice

Mercredi 11 juin 2014 / 20h30
Jeudi 12 juin 2014 / 19h30
Vendredi 13 juin 2014 / 20h30

Vente aux enchères avec Aux Arts Citoyens

Samedi 14 juin / 15h
où ? Place Jean XXIII - Hérouville Saint-Clair (derrière la piscine)


Joindre l'utile à l'agréable avec C'est ma tournée - les arts solidaires!
En venant voir l'une des représentations du spectacle La Quincaillerie Lamoureux, ou en achetant l'une des œuvres plastiques mises aux enchères, vous participez au bien-être des patients du Centre François Baclesse ; les recettes de la billetterie et des ventes seront intégralement reversées aux soins de support de l'hôpital.


Informations et billetterie : 07.87.19.09.52 ou www.cestmatournee.fr ou Librairie Eureka Street, 19 place de la République, centre-ville de Caen (dans la cour, sous le porche) ou l'Espace Jean Vilar, square de Niderwerrn, Ifs

 

Naissance du projet

 

Cela fait un an, précisément le 21 juin 2014, jour de l’été, de la fête de la musique, que je me bats contre un cancer, maladie malheureusement trop connue et tellement insidieuse. Après le choc de l’annonce, « Ah bon ! moi aussi, mais ce n’est pas juste !”, j’ai découvert et continue de subir, le quotidien d’un malade: hospitalisation, chirurgie, chimiothérapie et tous ses désagréments.

Parallèlement à ce parcours du combattant, j’ai également découvert tous les à-côtés proposés par le Centre François Baclesse : les soins de support. Ces soins sont pour moi une nécessité, une « bouffée d’oxygène », dans ce combat que je mène, entourée de mes proches. Je pense qu’il faut malheureusement être confronté à la maladie pour prendre conscience de l’impact positif qu’ils apportent aux malades mais aussi à leurs entourages. Je ne peux ici parler avec certitude qu’en mon nom, mais grâce à eux je me sens forte et vivante… plutôt contradictoire pensez-vous. Je dirais plutôt drôle et particulièrement indispensable ! Et à entendre mes collègues de galères dans les couloirs, je pense que c’est le cas pour beaucoup d’entre eux. La maladie gagne du terrain dans notre corps, grâce à ces soins de support, elle en gagne un minimum dans notre tête. Et vous savez comme moi ce qu’on dit sur l’importance du moral dans une guérison. Je ne sais pas si c’est vrai, mais dans le doute…Et même si nous nous découvrons des âmes de guerriers, les combats ne se sont jamais gagnés dans la solitude.

 

En me penchant un peu sur la question (eh oui, j’ai la chance maintenant d’avoir pas mal de temps libre !), j’ai appris que tous ces soins existent, pour une partie, grâce à des dons privés*. Mon mari, co-fondateur de la Compagnie Max et Maurice, a donc proposé aux artistes et techniciens du spectacle La quincaillerie Lamoureux de jouer bénévolement 3 représentations de ce spectacle les 11, 12 et 13 juin afin que l’intégralité des recettes soit reversée pour les soins de support (la compagnie Max et Maurice prenant à sa charge la location de matériel nécessaire, les frais de déplacement des artistes et des techniciens ainsi que leurs repas). Tous ont accepté sans aucune hésitation.

 

            Heureux de cette réponse, nous avons alors contacté Pauline Basselet et Géraldine Payen de l’Espace de Rencontre et d’Information du Centre François Baclesse pour leur demander de l’aide. Elles aussi ont aussitôt accepté.

 

            Et arrivée ensuite la question de l’accueil du chapiteau. Eh oui, où planter cette grande « tente » porteuse de rêves. Pour notre plus grand plaisir, la ville d’Hérouville Saint-Clair a répondu présente en acceptant de nous accueillir.

 

            Je suis effectivement à l’origine de ce projet, mais c’est tous ensemble que nous le portons. Nous sommes tous dans le même bateau. Nous avons tout simplement des postes différents.

 

            Je n’ai pas envie de tirer sur la corde sensible ni faire du misérabilisme pour que vous ayez envie de contribuer à notre projet. Je ne vous promets rien en échange non plus. J’ai juste envie de croire que l’être humain est… encore un peu humain. Et même si au final l’argent reversé n’est qu’une goutte d’eau par rapport au budget global des soins de support, ce projet est, pour moi, pour nous, inéluctable. Et c’est justement parce ce qu’il est à taille humaine que nous avons besoin de toute l’aide possible.

 

            Alors merci d’avance de prendre un billet pour cette croisière extraordinairement joyeuse, indispensable et humaine.

 

Voyagez à nos côtés ! Ça sera toujours ça de pris sur la vie !

 

Marie Gilleron

 

*réflexologie et ateliers esthétiques financés par la Ligue contre le cancer 14 – les autres soins de supports sont pris en charge par le Centre ; toutefois en raison de réduction budgétaire, les soins de supports ne peuvent être proposés de manière suffisante aux patients d’où la plaquette appel aux dons pour financer et permettre de proposer plus largement les soins de supports.